Histoire et blason

La campagne au fil de l'eau

Bourseul est une commune française située dans le département des Côtes d’Armor (22) en région Bretagne.
Code Postal : 22130 (code INSEE : 22014). Elle a été érigée en commune en 1790.

Population et géographie de Bourseul
La population de la commune de Bourseul est composée de 1 141 habitants en 2017 (appelés Bourseulais, Bourseulaises) vivant sur une superficie de 2223 hectares (soit 22,23 km²). La commune a une densité moyenne de 50 habitants au km². L’altitude moyenne de la commune de Bourseul est de 60 m.
Elle fait partie du canton de Plancoët et de la communauté d’agglomération de Dinan Agglomération.

Aujourd’hui Bourseul est une commune qui a su préserver un cadre de vie naturel de qualité, tout en conservant des services et des infrastructures dynamiques.

Notre commune comporte un riche tissu associatif et de nombreuses entreprises.
Son patrimoine est reconnu et notamment son église dont le fameux portail roman du XIIe siècle est classé aux monuments historiques.
Les nombreux chemins de randonnées offrent un terrain de jeu exceptionnel pour tous les amoureux du sport « nature ».

En résumé, Bourseul est un village qui a tous les atouts de la campagne au fil de l’eau, alors pour en découvrir toutes les facettes, n’hésitez pas à feuilleter notre site. Bonne visite !

L'histoire de Bourseul

Bourseul vient du breton « borr » (protubérance) et du vieux-breton « solt » (domaine).

Bourseul est un démembrement des anciennes paroisses primitives de Plorec (moitié sud) et de Corseul (moitié nord). En 1261 (d’après un vidimus de 1358), le nom de Bourseul (Borsoult) est cité, lorsqu’un certain Bertrand Rabel reconnaît devoir à l’abbaye Saint-Aubin-des-Bois six boisseaux de seigle sur une tenure située en Bourseul (Anc. év. III, 138).

La paroisse de Bourseul est, sous l’Ancien Régime, un prieuré-cure de l’abbaye de Beaulieu et appartient au diocèse de Saint-Malo. L’ancienne paroisse de Bourseul avait pour subdélégation et pour ressort certains lieux-dits tels que le village de l’Hôpital témoignent de la présence des Templiers et/ou des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. La commanderie du Temple de Lannouée en Yvignac était jadis possessionnée en Bourseul.

Le territoire de la commune de Bourseul est modifié à deux reprises à la fin de 1827 :
la commune a été augmentée d’une fraction de Corseul (ordonnance du 21 novembre 1827) ; en échange de la chapelle de l’Hôtellerie, alors en Plorec, la commune cède à cette dernière commune la grande chênaie du Bois-Billy et le château du Bois-Adam (ordonnance du 6 décembre 1827).

On rencontre les appellations suivantes : Borsoult (en 1261), Bourseut (vers 1330), Boursout (en 1405), Bourseul (au XVème siècle), Bourseult (en 1516, en 1583). Il existe des graphies Bourseult et Bourseul dès 1622.

Érigé en commune en 1790, le territoire de Bourseul n’a depuis subi peu de modifications.

Administration

Bourseul, écrit Ogée, relève de Dinan, siège de sa subdélégation d'intendance et de sa sénéchaussée. On voit dans ce territoire des terres fertiles en froment, seigle et autres grains, des prairies, des étangs, beaucoup de landes et de bois. Celui de Beaubois a deux lieues et celui de la Chapelle, une lieue et demie de circonférence. Au point de vue féodal, lisons-nous dans un Etat particulier du Duché de Penthièvre au XVIIIème siècle conservé aux Archives d'Ille-et-Vilaine, la plus grande partie de Bourseul relevait du Roi à cause de son domaine de Dinan. M. de Rieux, y possède une grande partie du proche fief à cause de sa seigneurie de Montafilant qui relève du Roi. Le duc de Penthièvre n'y possède en proche que la maison de la Martinaye. En 1790, Bourseul fit partie du district de Dinan et du canton de Plancoët. Le 15 pluviôse an V (3 février 1797), Bourseul fut rattaché à la municipalité cantonale de Plancoët. Depuis le Consulat, cette commune dépend de l'arrondissement de Dinan et du canton de Plancoët (abbé Auguste Lemasson).

La commune

la commune de Bourseul est formée des villages : la Boitardais, le Pau, Basse-Lande, la Roblinais, l'Hôpital, Pont-Loyé, la Ville-Salmon, la Guitenais, la Chapelle, la Ballue, la Vieuxville, Landes-Marettes, Vieille-Porte, la Treunais, Saint-Rolland, Saint-Méen, la Rabionais, les Diaux, Ville-Roblin, Beau-Bois, Ville-Auffret, etc ...

Population

— En 1755 : 800 communiants à la Puillé de la Bastie.
— En 1778 : 900 à Ogée.
— En 1778 : 33 naissances, 10 mariages, 31 décès.
— L'an III (1794-1795) : 28 naissances, 20 mariages, 22 décès.
— En 1790 : 1.316 habitants, dont 610 hommes sur lesquels 221 citoyens actifs, 476 femmes, 330 personnes des deux sexes au-dessous de 18 ans ; la journée de travail estimée 12 sols. Le recteur, le 29 mars 1791, écrit que Bourseul ne compte que 1.272 habitants. M. Tempier adopte le chiffre de 1.266
— En 1803 : 1.375 habitants.
— En 1838 : 1.366.
— En 1853 : 1.379.
— En 1870 : 1.510.
— En 1880 : 1.460.
— En 1889 : 1.561.
— En 1913 : 1.509.
— En 1922 : 1.139.
— 2010 : nombre d'habitants : environ 1000 - le village fait partie du canton de Plancoët.

Superficie

2223 hectares soit 22.23 km²

> Deux personnages connus se rattachent à l’histoire de Bourseul :
– L’écrivain François René Chateaubriand (1768-1848) dont la mère Appoline de Bédée de la Bouatardais de Bourseul a épousé le 03 juillet 1753 René Auguste de Chateaubriand, comte de Combourg en l’église de Bourseul.

– Louis de Chappedelaine (1876-1939), député et ministre de la Marine marchande et propriétaire du Château de Beaubois .
 

Du fait de l’importance de ces personnages dans notre histoire, deux rues principales du bourg de Bourseul portent les noms de ces deux personnalités.

Blason

Définitions Héraldique et Historique :
Ce projet établi par Mr Philippe de DACUNHA a reçu l’agrément de Mr le Directeur des Services des Archives des CÔTES DU NORD et ce par lettre du 4 juillet 1989.

DÉFINITION HÉRALDIQUE :
« Écartelé, au premier quartier d’argent à un chêne de sinople englandé de gueules;
au deuxième quartier de gueules à trois étoiles d’argent posées  2 et 1;
au troisième quartier de gueules à une hermine passante d’argent  colletée de la jarretière de Bretagne;
au quatrième quartier, coupé émanché d’azur et d’hermines.

DÉFINITION HISTORIQUE :
Le premier quartier évoque l’arbre de la Liberté de notre commune.
Le second correspond aux Armes de la famille de Beaubois.
Le troisième est une allusion à Saint MALO, la paroisse de  BOURSEUL dépendant sous l’Ancien Régime du Diocèse de Saint MALO.

Le quatrième quartier étant un rappel des circonscriptions  administratives actuelles puisqu’il correspond au blason du  Département des Côtes-du-Nord.

NB. Les Couleurs ne peuvent, bien entendu, apparaître sur ce croquis.

Argent : BLANC
Sable : NOIR
Gueules : ROUGE (rayures verticales)
Azur : BLEU (Rayures Horizontales
Sinople : VERT (rayures obliques)

Coordonnées

MAIRIE DE BOURSEUL
18 rue de l’hermine
22130 BOURSEUL

Horaires mairie :

• Lundi :de 8h à 12h
et de 13h30 à 17h30
• Mardi : de 8h à 12h
et de 13h30 à 17h30
• Mercredi : de 8h à 12h
• Jeudi : Fermé
• Vendredi : de 8h à 12h
et de 13h30 à 17h30
• Samedi : de 8h à 12h
Fermé le samedi en juillet-août

Voir nos autres rubriques

Découvrez l'histoire et le blason de la commune

Découvrez le patrimoine bâti de la commune de Bourseul

Retrouvez les lieux naturels autour de la commune

Retrouvez le plan de la commune avec ses lieux importants

Retrouvez les lieux naturels autour de la commune